Ir direto para menu de acessibilidade.
Portal do Governo Brasileiro
Início do conteúdo da página

20160317 SG Francofonia2

Fotos: Embajada de Francia en Brasilia

Excellence, Monsieur l'Ambassadeur du Sénégal, Président du Groupe des Ambassadeurs de la Francophonie à Brasilia,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs des pays-membres de la Francophonie accrédités auprès du Gouvernement brésilien,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs accrédités auprès du Gouvernement brésilien, chefs de mission, Représentants des Organismes Internationaux,

Madame Audrey Delacroix, Représentante Spéciale de la Secrétaire Générale de l'Organisation Internationale de la Francophonie,

Mesdames et Messieurs, membres du Corps diplomatique,

Autorités brésiliennes présentes,

Chers élèves du Lycée François Mitterrand,

Mesdames, Messieurs, Francophones de toutes les souches,

20160317 SG Francofonia3

C'est un honneur tout particulier de participer à l'ouverture de cette dix-neuvième édition de la Semaine de la Francophonie au Brésil, en tant que représentant du Gouvernement brésilien.

Francophone d'adoption et francophile par conviction, c'est donc avec un immense plaisir que j'ai reçu et accepté cette invitation de Monsieur l'Ambassadeur du Sénégal, Président du Groupe des Ambassadeurs de la Francophonie à Brasilia. J'en suis très reconnaissant à lui et à tous les Ambassadeurs francophones accrédités à Brasilia et je les félicite tous, au nom de mon Gouvernement, pour l'excellent travail qu'ils font en faveur de la Francophonie au Brésil.

C'est aussi émouvant pour nous, les Brésiliens, le fait que cette édition de la Semaine de la Francophonie célèbre, à côté de la solidarité comme valeur universelle, les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2016, que le Brésil se fera un honneur de siéger aux mois d'Août et de Septembre prochains. Nous sommes touchés de cet hommage que nous recevons en gage de l'amitié qui unit le Brésil et les pays de la Francophonie depuis toujours.

Fiers de cette relation qui met en valeur la vocation d'universalisme de la culture brésilienne, les Brésiliens seront ravis d'accueillir à Rio les Nations de la Francophonie comme celles du reste du monde entier. Nous sommes sûrs qu'ensemble tous ces peuples présenteront un spectacle unique de vigueur humaine, de diversité et de chaude amitié, en plein accord avec l'idéal olympique, dont le sentiment francophone est aussi un miroir.

Mesdames, Messieurs,

En fêtant la Francophonie, nous célébrons des liens spéciaux qui unissent des pays très variés, situés dans les quatre coins du monde, mais réunis sous l'identité que leur donne la maîtrise d'une langue et, par cette langue, la maîtrise d'une façon de penser, d'une manière de voir et d'analyser le monde, solidement attachées à cette langue et la culture dont elle est la base.

Comme d'autres rassemblements de peuples autour d'un trait commun d'identité ou de destin, la Francophonie a créé une communauté de pays et de nationalités qui peuvent plus facilement faire face aux défis d'un monde toujours changeant. Par l'association de leur identité et de leur force, ils y font entendre en harmonie la voix de 57 pays-membres et de près de 900 millions d'habitants, dont 274 millions de citoyens francophones.

Le Français, langue de culture et de civilisation, langue de résistance, de révolution et d'indépendance quand il a été nécessaire, est devenu une marque profonde d'identité nationale de ces pays, une marque qui dépasse leurs frontières, qui leur donne un sens de communion avec d'autres peuples et une force particulière quand il s'agit de projeter leurs intérêts et leur message dans le monde entier.
Ce monde changeant, où le multiculturalisme doit être un des repères les plus importants pour des pays tels que les nôtres, est marqué par une mondialisation imposante qui, par son dessein d'homogénéisation, risque d'anéantir les identités, de neutraliser les différences, d'appauvrir la richesse culturelle, scientifique et sociologique qui découle de la diversité, des différences.

Une Francophonie vigoureuse, active et féconde répond donc aux intérêts de ses membres de garder leur identité commune et d'œuvrer pour leur développement.

Et ces intérêts s'accordent avec harmonie à ceux d'autres groupes de pays appartenant à d'autres communautés linguistiques, telles que la Lusophonie que nous, Brésiliens, défendons aussi fièrement que vous défendez la Francophonie. Ensemble, nous sommes voués au multiculturalisme, à la multipolarité, à la diversité qui a toujours été source de richesse et de progrès pour l'Humanité.

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes nombreux à venir témoigner ici, et pendant cette semaine, de l'importance de la Francophonie pour le Brésil et les Brésiliens.

Nous connaissons tous l'apport que la proximité politique et culturelle entre le Brésil et la France, le long de deux siècles de relations étroites, a donné au développement intellectuel et culturel de notre pays et de son peuple.

Rappelons, à titre d'exemples très chers aux Brésiliens, la Mission Française qui a redessiné Rio de Janeiro au début du XIXe siècle; que l'Université de São Paulo, l'une des plus anciennes du pays, a été fondée dans les années 1930 par des Français illustres tels que Fernand Braudel et Claude Lévi-Strauss et que, comme centre d'excellence intellectuelle et scientifique au Brésil, elle a toujours gardé des rapports très serrés avec la France et ses milieux universitaires et de recherche.

Rappelons aussi que le Français reste la troisième langue étrangère la plus répandue au Brésil et que l'intérêt renouvelé que les Brésiliens leur portent découle d'une présence revigorée de la France et d'autres pays francophones dans la vie économique brésilienne, après une période de rétraction relative qui nous avait remplis d'appréhension.

Le Gouvernement brésilien a toujours donné et continue à accorder une importance singulière à la Francophonie comme instrument de la promotion du multiculturalisme à échelle mondiale. En tant que force d'agglutination et de mobilisation de pays unis par un trait aussi fort que la langue, la Francophonie nous a toujours servi à la fois d'inspiration et de modèle dans notre propre tâche de consolidation et de projection de la Communauté des Pays de Langue Portugaise, notre CPLP.

Plus récemment, nous avons pris, en accord avec l'Ambassade de France à Brasilia, des mesures visant à faciliter la venue d'enseignants français pour les trois grands Lycées Français au Brésil, le Pasteur de Sao Paulo, le Molière de Rio et le François Mitterrand de Brasilia. Celui-ci, d'ailleurs, vient d'inaugurer ses nouvelles et magnifiques installations, bien à la hauteur du rôle de premier plan qu'il doit jouer au service de la Francophonie au Brésil en général et à Brasilia en particulier. Je profite de cette occasion pour féliciter tous les responsables de ce projet grandiose.

Nous espérons que ces mesures en faveur du réseau scolaire français au Brésil renforceront encore plus la capacité d'action de ces établissements que nous regardons comme des instruments de la promotion et du soutien d'une communauté de Brésiliens fortement liées à la Francophonie. Ces Brésiliens francophones continueront à aider de leur voix et de leur travail le raffermissement des liens, déjà forts, entre le Brésil et tous les pays de la Francophonie.

C'est aussi avec ce même esprit que le Gouvernement brésilien a reçu et analyse avec un intérêt engagé l'aimable invitation qui lui a été faite de joindre la Francophonie en tant qu'Observateur.

C'est avec ces quelques idées, qui vous donnent un résumé du sentiment avec lequel nous envisageons la Francophonie, que je voulais renouveler le sentiment d'enthousiasme du Gouvernement brésilien envers votre communauté.

Qu'il ne reste aucun doute, Mesdames et Messieurs, sur l'engagement de mon Pays et de son Peuple dans les nombreuses voies de coopération et d'action commune et concertée qui s'ouvrent devant nous en faveur d'un monde multiculturel, dans lequel la diversité s'exprime en tout premier lieu par le son et la force des langues qui nous accordent notre identité et nous font don d'une place rassurée dans le monde.

Je vous remercie.

Fim do conteúdo da página